Mission ANATRAF Avril 2013.

Paul Vermande et Jacques Breysse ont été en Haïti du 5 au 14 avril 2013. Séjour à Vallue le 6 et 7 avril pour faire un état de la situation des différentes actions en cours avec l’APV. L’essentiel de la mission consistait à faire le point sur le projet ANATRAF (Association Nationale des Transformateurs de Fruits).

Fruits vendus sur le bord de la route à Léogane

En particulier, il s’agit de parler avec la Direction de l’ANATRAF de l’exécution de la fin du projet, de préparer l’évaluation finale qui aura lieu au mois de septembre 2013  et d’examiner les possibilités de continuer des actions qui iraient dans le sens du projet : transformer et valoriser les productions des populations rurales en soutenant certains ateliers,  générer des revenus pour les familles, améliorer la qualité et les quantités des fruits transformés.

Quelques données sur le projet ANATRAF : le budget de 600 000 € est financé à 80 %  par la Fondation de France, mais aussi par la région Rhône-Alpes, l’ONG AVSF, le Réseau Rhône-Alpes pour Haïti, et l’ONG hollandaise ICCO. C’est le CADR  qui en est le gestionnaire, et des membres actuels de LHP, initiateurs du projet au sein du Réseau RA pour Haïti, suivent son déroulement en liaison avec AVSF.

 

Rapport de la Mission concernant la Réhabilitation de logo_cadrl’ANATRAFT-shirt_anatraf

Effectuée par Jacques BREYSSE et Paul VERMANDE

                                             Du 7 au 14 avril 2013 en Haïti

1)    OBJECTIFS et CONTEXTE

Le programme de Réhabilitation de l’ANATRAF et de son réseau de 51 ateliers répartis dans tout le pays a été élaboré au sein du CADR(Collectif des Associations de Développement en Rhône Alpes) par le Réseau Rhône Alpes pour Haïti. Ce réseau d’associations était en relation avec des associations haïtiennes et quelques ateliers de transformation de fruitsfabriquant essentiellement des confitures. Il était aussi en relation avec AVSF France et AVSF Haïti. Le dossier a été présenté à la Fondation de France en octobre 2010, acceptépour une participation à 80% des 600k€ et signé en décembre. Après son acceptation, les responsables des 3 organismes directement concernés ont commencé une partie des actions prévues (réhabilitation des bâtiments détruits–structuration des salariés au sein de l’ANATRAF- choix de 10 ateliers à soutenir en priorité).Dans le même temps,  le CADR et AVSF ont recherché les financements complémentairespour atteindre le total du budget du projet.

Les objectifs principaux étaient les suivants :

–   La réhabilitation des structures endommagées ou détruites par le séisme pour contribuer à « l’amélioration durable et équitable des revenus des familles paysannes impliquées dans la transformation des fruits »,
–   « Renforcer les capacités de production, commercialisation et gestion entrepreneuriale des unités de transformation, membres de l’ANATRAF ».

La première année a permis des reconstructions, le recrutement, le fonctionnement et paiement des salaires de 9 personnes dans la structure centrale de l’ANATRAF, le choix des 10 premiers ateliers à renforcer,ainsi que  différentes actions (formations, fonds de roulements dans certaines unités, suivi de terrain). Malgré ce bilan relativement satisfaisant, il faut noter que les responsables du projet au sein des 3 organismes partenaires ont quitté leurs fonctions,fin 2012. Certaines activités prévues initialement sont apparues plu tout à fait pertinentes ou prématurées au vue du contexte, si bien qu’un redéploiement a été proposé et accepté par toutes les parties (suppression de la construction d’un atelier modèle, annulation des actions de pépinière et de plantation, abandon de la certification équitable,…). La nouvelle répartition budgétaire a ainsi permis de renforcer le soutien direct aux ateliers (recrutement de 2 assistants techniques en gestion (ATG) pour un accompagnement direct et « quotidien », mise en place d’un fonds d’investissement…).

Durant la seconde année, à partir de l’été, des malentendus, associés à des insuffisances en terme de communication, sont apparus entre AVSF Haïti et l’ANATRAF, qui ont conduit à un relâchement des relations entre les 2 organismes, puis à leur interruption à partir de septembre. Un deuxième redéploiement a donc été proposé par AVSF-Haïti, pour relancer les activités en privilégiant le soutien aux 10 ateliers de transformation. Ces propositions, acceptées par le CADR et la Fondation de France, ne l’ont toutefois pas été par les responsables de l’ANATRAF reflétant une certaine frustration de ne pas être suffisamment impliqués dans la conduite du projet.

Les objectifs de la mission proposée en mars 2013 par le CADR étaient donc :

–  comprendre ce qui s’était passé en 2012  entre les partenaires présents en Haïti
–  écouter les acteurs de l’ANATRAF, leur donner les apaisements pour l’exécution de la fin du programme, renouer des échanges avec eux pour l’après projet,
–  assurer AVSF-Haïti de notre volonté d’aller au-delà du projet dans le soutien au monde rural haïtien, et spécialement aux ateliers de transformation de fruits, qui émanent tous d’une démarche volontaire des populations haïtiennes.

Historique résumé du projet :

–  Préparation du projet par Paul Vermande (président du Collectif Haïti de France et membres du CADR/Réseau Rhône Alpes pour Haïti) et Julie Colom (chargée de projets au CADR – en charge du suivi du Réseau Rhône Alpes pour Haïti). Appui d’Alejandra Cuajan (master 2) en stage pendant 5 mois en 2010.
–  Présentation par le CADR du projet à la Fondation de France (juillet 2010)
–  Lettre d’intention de la Fondation de France d’attribuer 485000 € au CADR (6/10/2010)
–  Signature d’une convention de partenariat CADR/AVSF/ANATRAF (décembre 2010),
–  Signature d’une convention de partenariat AVSF/ANATRAF (décembre 2010)
–  Démarrage du projet 1/01/2011 (mais intégration d’actions de réhabilitations de 5 ateliers menées fin 2010 : Himalaya, PFST Léogane, PFST Carrefour, TOPLA et Fondwa).
–  Responsables : CADR : Julie Colom, AVSF : Nicolas Faugères, ANATRAF : Anderson Chery (Responsable technique de l’ANATRAF – Directeur par intérim)
–  Avril 2011 : Arrivée Luc Maille – nouveau directeur de l’ANATRAF,
–  Juin 2011 : Mission Julie Colom en Haiti. Identification de certaines faiblesses (Crise de confiance interne à l’ANATRAF, Liens de l’ANATRAF avec les ateliers insuffisants, Faiblesse administrative),
–   Aout/Novembre 2011 : 1er rapport d’activités provisoire en aout (1er semestre 2011), version finale en Novembre (cumule les 2 périodes  1er semestre T1, et 3ème trimestre T2),
–   Octobre 2011 : départ de Julie Colom. Pomme Igleses lui succède.
–   Novembre 2011 : démission Nicolas Faugère.
–   Décembre 2011 : AG de l’ANATRAF et élection d’un nouveau comité exécutif et d’un nouveau coordonnateur Jean-Fritz CHERY,
–   Décembre 2011/Janvier 2012 : définition des bases d’une réorganisation du projet : 1er redéploiement accepté par tous, mais sans signatures.
–   Février 2012/mars 2012 : arrivée d’Anne Lafalaise (remplacement de Nicolas Faugères);
–   Démission d’Anderson CHERY (février 2012),
–   Mars 2012 : démission de Luc MAILLE,
–   Avril 2012 : Arrivée de Jacob JEAN-FRANCOIS en remplacement de Luc MAILLE,
–    2ème trimestre 2012 : démarrage du redéploiement. Recrutement de 2 ATG par AVSF-Haïti (Rapports Septembre 2012),
–    Septembre 2012 : séminaire des « 10 ans » de l’ANATRAF,
–    Fin septembre/début octobre 2012 : décision AVSF/CADR d’annuler la visite en France de représentants de l’ANATRAF,
–    Décembre 2012 : définition des bases d’une nouvelle réorganisation du projet : 2ème redéploiement,
–    Février 2013 : réunion de la commission « Investissements ».

2)    LES DIFFERENTES REUNIONS

Lundi 8 avril 2013 :
– Réunion de présentation au SCAC  (Service de Coopération et d’Action Culturelle) de l’Ambassade de France (MM. Bruno ASSERAY et Allain MONCOEUR).
– Prise de contact avec AVSF-Haïti : Mme Anne LAFALAISE et M. David MILLET, coordonateur.

Mardi 9 avril 2013 :
Rencontre à Damien avec M. Jacob JEAN FRANCOIS, Directeur de l’ANATRAF, pour prévoir la programmation des rencontres de la semaine. Présence de M. Yvon FAUSTIN, un des fondateurs de l’ANATRAF, ancien président du Comité exécutif.

Mercredi 10 avril 2013:
Déplacement dans le Plateau Central ; trajet effectué dans la voiture de M. Jacob JEAN FRANCOIS. Arrêt à Mirebalais pour saluer les participants de l’ANATRAF à une session de formation à la gestion avec l’association KNFP. M. Jean François nous a présenté 2 ateliers à LasCahobas : celui de NOBIGABEL dirigé par Mme NoziaCameau ANTOINE (Chiffre d’affaires environ 100 000 €) et celui de l’AFUP dirigé par Mme Jacqueline FéquièreMorette LAFAILLE (chiffre d’affaires environ 25 000 €). Ces 2 ateliers fonctionnent et emploient entre 10 et 15 personnes.

(Voir les productions dans l’annexe jointe)

Jeudi 11 avril 2013 :
Réunion de concertation entre les 3 partenaires (CADR/AVSF/ANATRAF) qui a été remise, à la demande de l’ANATRAF, pour la préparation de la journée suivante au Ministère de l’Agriculture.

Vendredi 12 avril 2013 :
– Cérémonie officielle avec MM. Jacques THOMAS, Ministre de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural et M. Bang-Zyh LIU, ambassadeur de Taïwan en Haïti qui remettait du matériel à l’ANATRAF (évaluation 200 000 $ us).
– Prise de parole par 4 responsables de l’APV : le Directeur M. Jean François Jacob, le coordonnateur du comité exécutif M. Jean Fritz Chéry, la vice-coordonnatrice du comité exécutif Mme CharlestinMarilia, le Secrétaire Général du comité exécutif M. Augustin Accène.
– Visite des locaux de l’ANATRAF et de la centrale d’achats par le ministre et l’ambassadeur.
– Présentation par le directeur du « plan stratégique de développement quinquennal (2013-2018) de l’ANATRAF ».(Voir en annexe).
– Nous avons été invités à parler du projet (Fondation de France) devant les caméras de plusieurs chaines de télévision qui ont retransmis le reportage le soir même.
– Dans l’après-midi : réunion dans les locaux de l’ANATRAF à Damien, avec les membres du comité exécutif présents.

Samedi matin 13 avril :
Réunion de concertation entre les 3 partenaires chez les pères de St Jacques avec le Directeur et le comité exécutif de l’ANATRAF, ainsi que Mme Lafalaise de AVSF-Haïti.

à CF Compte rendu de la rencontre en annexe

3)    Commentaires – Conclusions – Perspectives

Ce projet a été élaboré au sein du CADR sans avoir toutes les données sur les 51 ateliers de transformation de fruits et en se basant sur le fonctionnement connu de quelques ateliers qui étaient presque opérationnels. Le volume des actions qui a été programmé était manifestement trop important et les ressources humaines insuffisamment connues.

D’autre part la mise en place de la structure centrale de l’ANATRAF (centrale d’achat et bureau) a été beaucoup plus laborieuse que prévue, mais « le projet a permis la résurrection de l’association » nous a dit le directeur actuel. Il en est résulté une visibilité plus grande de l’ANATRAF à Port-au-Prince et l’obtention de nouveaux soutiens (Ambassade de Taïwan, CORDAID, Union Européenne,  Bureau de l’Ordonnateur national, le Ministère Haïtien de l’Agriculture). En revanche le soutien aux ateliers en province a été faible avant la mise en place du premier redéploiement et le recrutement des 2 ATG.

Nous sommes heureux d’avoir pu tenir la réunion avec les 3 organisations le dernier jour et nous espérons qu’elle aura des suites positives, suite au consensus auquel nous sommes arrivés  : se mettre d’accord sur les finances après la réunion des trésoriers, signature du deuxième redéploiement par le président du  Comité exécutif, obtention par l’ANATRAF des financements qui lui reviennent et continuation du soutien aux ateliers de province par les ATG qui seront suivis dans leur travail par les 2 organismes intervenant en Haïti.

 Les perspectives qui vont au-delà de ce projet résident :

– Pour la direction de l’ANATRAF : un soutien du Ministère de l’Agriculture qui semble lui reconnaître un  rôle national important pour la transformation  et la valorisation des fruits,  donc  pour la production fruitière. La prise en charge de certains  salaires par ce ministère semble indispensable pour la pérennité de la structure.

– Il nous semble nécessaireque la centrale d’achats et de ventes  située à Damien devienne à terme autonome  financièrement ; des bénéfices sont réalisables sur la revente des intrants (pots, étiquettes, matériels,…) ainsi que sur les produits des ateliers mis en vente dans les supermarchés de Port au prince (il n’y a à ce jour que 6  lieux de dépôts alors que certains ateliers qui agissent indépendamment  en sont à plus de 20).

– Il nous semble également nécessaire de poursuivre le travail initié quant à une certification au travers d’une démarche qualité pour tout atelier qui souhaiterait bénéficier du logo de l’ANATRAF. C’est une étape indispensable à un développement commercial et à fortiori à un développement éventuel vers l’exportation et le commerce équitable.

Pour les ateliers, des partenariats limités seront sans doute possibles avec des associations franco-haïtiennes qui sont en train de passer progressivement d’une démarche d’assistanat à une autre démarche qui préconise la nécessité de financements en vue de créer des activités économiques génératrices de revenus.

ANNEXES

Annexe 1 : Compte rendu de la réunion commune CADR / AVSF / ANATRAF du 13 avril 2013

Annexe 2 : liste d’émargement à la réunion du 13 avril 2013

Annexe 3 : Documents de communication des deux ateliers visités à Las Cahobas

Annexe 4 : Plan stratégique de Développement Quinquennal (2013-2018) de l’ANATRAF

Annexe 5 : Projet avec l’Union Européenne pour 9 ateliers du département du SUD

Annexe  6  : 2 planches de photos prises au cours de la mission.

Annexe 1 : Compte rendu de la réunion commune CADR / AVSF / ANATRAF (Samedi 13 avril 2013)

Présents :
–          Jacob Jean-François, directeur technique
–          Chery Jean-Fritz, coordonnateur, délégué de la Grande Anse
–          Maris-Carmel Versus, déléguée Bas-Plateau
–          Evana Pierre, déléguée Nippes
–          Sherline JOSEPH, trésorière, déléguée de l’Ouest
–          Accène Augustin, secrétaire général, délégué du Nord
–          MisouCharlestin, vice-coordonnatrice, déléguée du Haut-Plateau
–          Paul Vermande, CADR
–          Jacques Breysse, CADR
–          Anne LAFALAISE, assistante technique AVSF

Objet : examen des problèmes actuels (financiers, communication) entre les partenaires et  la mise œuvre du 2ème redéploiement.

Paul Vermande rappelle d’abord la volonté affirmée de la Fondation de France et du CADR de voir la fin du programme se terminer au profit de tous et en particulier de l’ANATRAF et des ateliers de transformations. La non-signature  par l’ANATRAF de l’avenant correspondant au 2ème redéploiement empêche notamment  cette dernière de recevoir les fonds qui lui sont destinés. Il rappelle aussi que dans le contexte de ce programme un montant de près de 280 000€ a pu être remis à l’ANATRAF et qu’il a permis de relancer l’activité d’un certain nombre d’ateliers et du bureau central de PauP.

réunion-cadr-anatraf-avsf

Réunion CADR/ANATRAF/AVSF

Un long échange de vue, parfois contradictoire, a permis de mettre en évidence  et de lever certains malentendus et autres incompréhensions.

A la suite de cet échange les points suivants ont été décidés :

–  Une mise à plat indispensable des aspects financiers et budgétaires. Une réunion entre les comptables d’AVSF et d’ANATRAF sera organisée à l’initiative d’AVSF. Délai  19 avril.
– La proposition de faire glisser la période de fin de programme prévue dans le 2ème redéploiement (le 1er trimestre 2013) est proposée par le CADR. On pourrait décaler cette période par exemple à Mai-Juin-Juillet ? Les  dépenses  telles que définies dans le 2ème redéploiement pendant cette période seront  remboursées, sur présentation de factures à la fin du trimestre. On peut estimer le montant total potentiel à environ 25 000€. Toutefois un examen détaillé par les comptables sera  à faire de façon à préciser ce montant.

L’ANATRAF s’engage à étudier cette proposition  et à rendre sa réponse dès que possible, au plus tard 26 avril.

En cas de réponse positive, le CADR s’engage à faire les démarches (éventuellement) nécessaires pour présenter cette modification à la Fondation de France (délai 15 mai), pour une signature de l’avenant 2ème quinzaine de Mai.

– ATG : Le 2ème redéploiement prévoit la poursuite des actions des ATG sous le contrôle d’AVSF.  Dans ce contexte on convient qu’il y aura cependant, sinon une réunion de concertation mensuelle à l’initiative d’AVSF entre le Directeur de l’ANATRAF et AVSF sur leurs activités, du moins une information mensuelle de la part de AVSF  au Directeur, au Coordonnateur et à la Vice-coordonnatrice de l’ANATRAF.

AVSF est chargé de faire des propositions à ce sujet

Le dernier point abordé concerne l’évaluation finale du Projet. Le CADR demande à l’ANATRAF et à AVSF de faire des propositions de noms d’experts Haïtiens. Le CADR choisira une personne parmi toutes les propositions pour la constitution d’un binôme de 2 personnes, un Haïtien et un Français. Délai 30 mai.

Annexe 2 : liste d’émargement à la réunion du 13 avril 2013

Annexe 3 : Documents de communication des deux ateliers visités à Las Cahobas

ANNEXE 4- Plan  Stratégique de développement quinquennal 2013-2018 de l’ANATRAF

Axe 1 : Capitalisation 

  • Projet 1 : Gestion national de réseau ;
  • Projet 2 : Partenariat avec les autorités locales et élus locaux ;
  • Projet 3 : Visite d’échanges ;
  • Projet 4 : Méthodes et techniques de transformation et de production de fruits ;

Axe 2 : Renforcement institutionnel et entrepreneurial

  • Projet 5 : Création d’un Centre de formation en technique de transformation de fruits ;
  • Projet 6 : Construction du Siège Sociale et du Centre d’approvisionnement et de vente de l’ANATRAF ;
  • Projet 7 : Mobilisation et renforcement de l’équipe de marketing et de commercialisation ;
  • Projet 8 : Modernisation des ateliers

Axe 3 : Marketing et commercialisation

  • Projet 9 : Etude sur la filière de la transformation de fruits en Haiti ;
  • Projet 10 : Visibilité et publicité ;
  • Projet 11 : Suivi et évaluation ;
  • Projet 12 : Activités promotionnelles ;
  • Projet 13 : Recherche et de développement de nouveaux marchés

Axe 4 : Plaidoyer et influence

  • Projet 14 : Allocation budgétaire de fonctionnement du Siège Social de l’ANATRAF issue de la loi des finances publiques ;
  • Projet 15 : Proposition de lois sur la concurrence entre  produits locaux et importés ;
  • Projet16 : Recherche de financement et des avantages fiscaux ;
  • Projet 17 : Promotion et valorisation des ventes des produits à travers les programmes de cantine scolaire et de lutte contre la famine ;
  • Projet 18 : Multiplication des industries de fabrication d’équipements pour la transformation de fruits ;
  • Projet 19 : Partenariat public-privé et le secteur de l’éducation supérieure ;
  • Projet 20 : Encadrement technique de la préparation du sol à la consommation des fruits transformés ;
  • Projet 21 : Modernisations des ateliers de transformation des fruits ;
  • Projet 22 : Réhabilitation (construction) de routes agricoles ;
  • Projet 23 : Produits des crédits appropriés à la filière de la transformation des fruits en Haiti ;

Axe 5 : Crédits

  • Projet 24 : Recherche et création d’un produit de crédit adapté à la filière de la transformation de fruits ;
  • Projet 25 : Autonomie des ateliers (locaux, fonds de roulement, appui technique) ;
  • Projet 26 : Création d’une Banque Agricole de Développement et de Crédits ;
  • Projet 27 : Plaidoyer envers les institutions de crédits ;

Axe 6 : Amélioration de la qualité et de la productivité

  • Projet 28 : Dotation des ateliers de transformation de fruits en matériels et équipements de contrôle de qualité des produits ;
  • Projet 29 : Modernisation des moyens de production ;
  • Projet 30 : Régularisation et périodicité de la production en valorisant les fruits saisonniers ;
  • Projet 31 : Respect des normes d’hygiènes ;

Axe 7 : Standardisation et labellisation

  • Projet 32 : Processus de création et de légalisation d’un label ;
  • Projet 33 : Renforcement des ateliers semblables en termes de production de fruits transformés ;
  • Projet 34 : Stratégies de durabilité (renforcement organisationnel) des ateliers de transformation ;
  • Projet 35 : Recherche de nouveaux marchés ;
  • Projet 36 : Formations continues ;
  • Projet 37 : Standardisation (gout, emballage, étiquetage, couleur, spécialisation) ;
  • Projet 38 : Réduction des couts de production ;
  • Projet 39 : Manuel de procédures de gestion et Référentiel de qualité ;
  • Projet 40 : Dossiers des ateliers.

Annexe 5 : Projet avec l’Union Européenne pour 9 ateliers du département du SUD

Annexe  6  : 2 planches de photos prises au cours de la mission.

Boutique ANATRAFboutique-bouteilles

Remise formelle à l’ANATRAF des équipements investis à l’aide de Taiwan (Ministre de l’agriculture et Ambassadeur de Taiwan) – 12 avril 2013taiwan

Jacob JEAN-FRANCOIS, Jean fritz CHERY
et Misou CHARLESTIN        12 avril 2013     comité exécutif

jacob

Echanges avec le comité exécutif del’ANATRAF

AFL (Mme Antoine)                        Lascahobas – 11-04-2013           AFUP (Mme Lafaille) AFUP-Mme LafailleAFL-Mme Antoine

 

 

 

 

Yvon Faustin

faustin

 

Comments are closed.